Stress pendant la grossesse : quels effets sur votre bébé ?

Le stress. Certains le nomment le mal du XXIe siècle… Il est partout. À peu près tout le monde se considère trop stressé ou angoissé et aspire à un plus grand calme intérieur. Pas facile de s’en extraire dans nos vies parsemées d’”obligations” de toutes sortes, d’informations médiatiques catastrophiques et d’une manière générale dans une culture du contrôle et de l’anticipation des “problèmes”. Les femmes enceintes ne sont pas épargnées. Je dirais même qu’elles sont en toute première ligne de ce mal de société. Et du coup beaucoup se questionnent sur l’impact que cela peut provoquer sur leur enfant.

C’est à cette question que le dr. Davis et son équipe ont tenté de répondre dans une récente étude. Celle-ci a été conduite sur presque 3000 mamans et étudie l’effet du stress pendant la grossesse sur le développement du foetus, puis de l’enfant jusqu’à son adolescence. Il apparaît que le stress est transmis au foetus d’au moins deux manières. Premièrement par la diminution du flux sanguin amené au bébé par l’artère utérine, la principale source nutritive du bébé. Deuxièmement par la transmission du cortisol, une des hormones responsable du stress, à travers le placenta. Leur conclusion : les femmes ayant enregistré les plus hauts niveaux de stress durant leur grossesse sont celles dont les enfants se retrouvent avec le développement moteur le plus retardé. Un développement moteur affaibli est directement lié à un développement mental et physique amoindri.

Une autre étude menée par le professeur Glover a mesuré l’intelligence de plus de 100 bébés dont les mamans ont subi un stress particulièrement élevé durant la grossesse. Ils ont découvert que leur QI était de 10 points inférieurs à la moyenne, qu’ils avaient un niveau d’anxiété plus élevé que la moyenne et une attention déficiente.

“Dans notre laboratoire, nous avons donné aux bébés de 2 ans une série de challenges comme explorer une pièce sur une poutre d’équilibriste ou avoir un étranger qui rentre dans la pièce et leur fait rouler une balle.” dit le docteur Davis. “Ces bambins montrent constamment plus de comportements de peur en comparaison à la moyenne des mesures de laboratoire.” Ceci est remarquable dès la naissance et continue de s’observer jusqu’à l’adolescence. Ainsi il semblerait que le stress de la maman câblerait le cerveau du foetus à l’inquiétude et à l’anxiété.

Autres effets du stress sur la maman et son bébé

Il est reconnu que le stress affaiblit le système immunitaire, rendant la maman sous stress encore plus fragile aux pathogènes, qu’elle ne l’est déjà par le seul fait d’être enceinte. Des pathogènes qui peuvent avoir une incidence sur le développement du foetus. Par ailleurs, le stress est une des principales causes à la souffrance et aux complications lors de l’accouchement. Ce qui a encore une fois des répercussions non négligeables sur le bébé.

La santé mentale de la maman est capitale

Comme le fait remarquer très justement le dr. Elysia Davis, “nous ne portons pas la même attention à la santé mentale des mamans durant la grossesse que nous le faisons avec d’autres domaines tels que la nutrition”. Elle souligne l’importance de prendre soin autant de l’esprit que du corps, les deux étant capitaux pour la santé de la maman et de son ou ses enfants.

On dirait bien que la maman n’a malheureusement pas d’échappatoire… Son état mental, aussi bien que physique, elle le lègue au moins en partie, à ses enfants.

Message aux mamans : dites-vous bien que chaque pas que vous faites pour vous, pour mieux vous connaître et vous respecter, vous le faites aussi pour votre enfant. En choisissant votre grossesse et votre accouchement, vous êtes en quelque sorte l’espoir de l’humanité…

Comment se libérer du stress ?

Je vous conseille tout d’abord de prendre quelques minutes pour identifier vos sources de stress.

Quelques exemples :

  • Les soucis d’argent.
  • Les soucis professionnels.
  • Les soucis de santé.
  • Les attentes que vous avez envers vous-même, vos autres enfants ou votre partenaire.
  • Les peurs liées au bon développement de votre bébé et à l’accouchement.

D’après une étude, la principale source de stress des femmes enceintes se trouve dans les problèmes relationnels avec leur partenaire. C’est pourquoi, la grossesse est la période idéale pour prendre conscience des tensions que vous portez en lien avec vos relations et de vous en libérer.

Une fois identifiées, partagez vos sources de stress avec votre partenaire, votre sage-femme, votre doula ou votre meilleure amie. Une personne avec qui vous vous sentez en confiance. Le stress nous coupant du présent, en général, un simple exercice de conscience comme celui-ci produit des effets remarquables.

D’autres idées pratiques pour cultiver la sérénité

  • Reposez-vous et communiquez avec votre bébé. Faites des siestes autant que vous en avez besoin.
  • Manger sainement en évitant les excitants. Notamment le café, le thé, le cacao et les aliments contenant du gluten.
  • Prenez l’air frais et le soleil.
  • Pratiquez des exercices de détente comme le yoga.
  • Faites des séances de respiration profonde, de méditation et de visualisation.
  • Informez-vous et préparez votre plan de naissance.
  • Utilisez le pouvoir relaxant de l’eau en prenant régulièrement des bains ou des douches.
  • Coupez-vous des sources d’information négatives, notamment sur le sujet de la naissance.
  • Connectez-vous avec une ou des mamans qui vivent leur grossesse en même temps que vous.
  • Évitez autant que possible les personnes qui vous génèrent du stress ou entamez un travail personnel avec elles.

Le mot de la fin

Il est possible que la lecture de cet article qui vise pourtant à vous encourager à vous détoxiner du stress vous en fasse ressentir. Vous pourriez ressentir le devoir de ne pas stresser. C’est pourquoi, je vous invite maintenant à mettre de côté dans votre esprit tous les “risques” que vous venez de lire dans cet article. Et à la place, porter votre attention sur toute la CHANCE que vous allez offrir à votre bébé en prenant soin de vous et en vous libérant du stress, jour après jour.

La lecture de cet article vous a-t-elle aidé à vous libérer du stress ou au contraire vous en a-t-elle ajouté ? N’hésitez pas à commenter pour nous donner vos retours ; ils nous sont très précieux pour toujours mieux vous accompagner dans votre grossesse et votre accouchement.

Recevez gratuitement notre guide "Vivez la naissance de vos rêves"

privacy Vos données sont 100% sécurisées et ne seront jamais partagées.

Leave A Response

* Denotes Required Field